Indicateur mensuel #6 - Décembre 2019

Il est convenu que la rémunération des fonctionnaires se compose à 22 % de primes*. L'actualité sur la réforme des retraites a d'ailleurs mis en évidence la différence du poids de ces primes entre la Fonction Publique Territoriale (FPT) et celle de l'État et plus particulièrement celle des enseignants.

Qu'en est-il des différences quant à la part de ces primes sur les rémunérations annuelles brutes au sein même de la FPT ?

En nouvelle-aquitaine, ces primes représentent de 22 % à 5 % des rémunérations selon la taille et le type de collectivités.

En outre, l’étude de la rémunération des agents répond aussi aux enjeux d’attractivité des collectivités. La mise en place d’une politique salariale volontariste permet à la collectivité d’être attractive, tout en maîtrisant ses dépenses.

*source : rapport annuel sur l’état de la fonction publique 2019

 

DÉFINITIONS :

La rémunération comprend le traitement indiciaire ainsi que les primes (article 111 et article 88 hors remboursement de frais, NBI) et les charges sociales afférentes.

Le régime indemnitaire correspond à l’ensemble des primes et compléments de rémunération versés à l’agent (RIFSEEP, prime de fin d’année etc.)

PRÉCISIONS MÉTHODOLOGIQUES :

Les données permettant la réalisation de ce graphique sont issues des Bilans Sociaux 2017 transmis par les collectivités de Nouvelle-Aquitaine en 2018 et extraites des Fiches "Repères" qui comprennent les principaux indicateurs du Bilan Social 2017.

Cet indicateur respecte les mêmes modes de calcul que celui indiqué sur vos synthèses individuelles réalisées par les Centres de Gestion.